Conseils Grenoble Isère Rhône-Alpes Via Ferrata

Tout ce qu’il faut savoir sur la Via Ferrata

Via Ferrata

Le printemps et l’été se sont installés et vous rêvez de plein air ? Découvrez la Via Ferrata et gravissez les parois rocheuses via une voie aménagée. De l’italien « voie ferrée », la via ferrata est le parfait mélange entre l’escalade et la randonnée. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas besoin de connaître des techniques au contraire de l’escalade.
Toutefois, l’activité est plus physique qu’une randonnée. Ajoutez à cela la partie frissons que vous retrouverez quand vous serez suspendus à la paroi au-dessus du vide et vous obtenez un cocktail de sensations dont on se souvient longtemps. La via ferrata, c’est aussi se retrouver au milieu de la nature où vous pouvez profiter d’un superbe cadre pour vous dépenser et profiter d’une vue magnifique de la région qui vous entoure.
Si vous n’avez pas peur du vide, que vous aimez l’adrénaline et que vous vous sentez prêt(e) à vous lancer dans un défi physique, alors découvrez avec moi cette activité encore méconnue mais qui gagne chaque année plus d’adeptes. J’ai essayé de répondre ci-dessous aux questions que vous pouvez vous poser sur cette activité, mais n’hésitez pas à laisser un commentaire si vous voulez en savoir plus.

Via Ferrata

Où peut-on faire de la via ferrata ?

Élément essentiel de la via ferrata : la roche. Le principe de base de la via ferrata est que vous suivez un itinéraire qui serpente à flanc de paroi, sur des falaises souvent à pic. Vous devez donc être dans une région plutôt montagneuse pour vous y essayer. En France, la majeure partie des via ferrata se trouve dans le Sud. Vous les retrouverez principalement dans 3 zones montagneuses distinctes : les Pyrénées, le Massif Central et les Alpes. Il y a aussi quelques possibilités de faire de la via ferrata en Corse ou dans le Jura. Vous pouvez retrouver l’intégralité des spots de via ferrata en France ici

Comment se passe un parcours de via ferrata ?

Si vous avez réservé un guide pour vous accompagner, vous serez accueilli à votre arrivée par l’équipe d’organisation. Après un briefing sur le parcours et les règles de sécurité, vous irez vous équiper pour faire le parcours dans les meilleures conditions. Ensuite, direction le point de départ pour commencer le parcours avec votre guide. Durant le parcours, vous suivez des cordes (mains courantes) ou des éléments en métal qui vous facilitent la progression et vous serez en général « assuré » via un mousqueton de sécurité (voir ci-dessous).  Contrairement à l’escalade où vous devez trouver des prises, dans la via ferrata, vous avez des cordes, des échelles et des rampes qui vous facilitent la tâche. Les parcours durent en général une demi journée, parfois une journée entière pour les via ferrata les plus longues.

Via Ferrata

La sécurité lors d’une via ferrata

En regardant les photos que j’ai sélectionnées pour cet article, il est assez naturel que vous vous posiez la question de la dangerosité de cette activité. Mais il faut savoir que même sil elle est impressionnante la pratique de la via ferrata n’est pas dangereuse, mais comme toute activité de ce type, elle nécessite cependant de suivre scrupuleusement les règles de sécurité. Les règles et équipements de sécurités ont été très largement renforcés depuis les débuts de cette activité, et la rendent aujourd’hui accessible à tous. Cependant, si vous êtes débutants, je vous recommande fortement de faire vos premiers pas avec un guide, afin d’apprendre ces règles et de ne pas prendre de mauvaises habitudes. Votre sécurité est assurée sur une via ferrata par deux mécanismes complémentaires : le mousqueton et la longe avec absorbeur d’énergie. Ainsi, lorsque vous êtes sur un parcours, vous devez systématiquement être relié au câble, avec votre mousqueton. Cela vous permet en cas de chute, d’éviter des blessures graves car si vous tombez, vous êtes relié au câble, ce qui limite votre chute à quelques dizaines de centimètres. Pour limiter encore les chocs en cas de chute, vous êtes donc relié à une longe avec absorbeur d’énergie. C’est un système placé entre votre baudrier et vos mousquetons qui permet, comme son nom l’indique que l’énergie d’un choc éventuel soit absorbée pour en limiter l’impact sur votre corps.

Le port du casque est obligatoire et ajoute une dernière protection utile en cas de chute de pierre en particulier. Finalement, les consignes de sécurité en via ferrata sont strictes mais essentielles pour le bon déroulement de votre activité.

Âge, poids, météo, équipement : je réponds à vos interrogations

Comme pour un certain nombre d’activités à sensations en France, il y a certains prérequis nécessaires pour randonner sur une Via Ferrata. Ne vous inquiétez pas, rien de bien méchant :

• Il peut y avoir une limite d’âge sur les parcours et elle peut varier. Renseignez vous sur le parcours que vous avez choisi. Les parcours peuvent être interdits aux moins de 6 ans ou 10 ans dans certains cas, en particulier en cas de passages difficiles techniquement ou exposant le randonneur à un vide trop profond.

• Il est nécessaire d’être en bonne condition physique avant de se lancer dans un parcours. Vous ne voudriez pas être à bout de force à mi-parcours ! La Via Ferrata est une activité physique.

• La Via Ferrata est une activité qui est soumise aux conditions météorologiques. Renseignez-vous sur les conditions prévues le jour de votre activité. De plus, la Via Ferrata est une activité saisonnière.

• Du matériel vous sera fourni pour le parcours : casque, baudrier, longe avec absorbeur d’énergie, mousquetons, corde, poulie.

• Vous devrez vous munir d’une tenue de sport et de bonnes chaussures. Je vous conseille aussi d’emporter des gants, de l’eau et une barre énergétique, le tout dans un sac à dos afin de faire le parcours dans les meilleures conditions possibles.

Vous l’aurez compris, la via ferrata est ouverte à presque tout le monde !

Zoom sur les parcours de Via Ferrata autour de Grenoble :

Saviez-vous que l’Isère regorge de coins pour faire un parcours de via ferrata ? Maintenant oui ! Plus précisément, autour de Grenoble, il y a plusieurs spots qui en font un lieu incontournable dans la région pour venir s’essayer à la via ferrata. J’ai sélectionné pour vous quelques parcours et régions emblématiques de ce sport encore méconnu :

Via Ferrata de l’Alloix – La plus atypique

Les randonnées en via ferrata évoquent en général des marches à flanc de paroi rocheuse dans des paysages arides, mais celle de l’Alloix se distingue un peu de cette généralité. En effet, le parcours de cette randonnée longe un ruisseau et permet ainsi de croiser deux magnifiques cascades (cascade de la Gouille Michel et la Grande Cascade) au tombant majestueux. Si vous êtes une famille sportive avec des ados qui ont besoin de se dépenser et que vous souhaitez passer un bon moment, c’est la via ferrata idéale. Le parcours est assez difficile mais le jeu en vaut la chandelle car le cadre est splendide. Après un dénivelé de 300 mètres, vous arriverez à 665 mètres de hauteur ! Le parcours est accessible dès 1,30 m.

Via Ferrata Alloix

Via Ferrata de la Dent du Chat – Pour les débutants

Le parcours à faire si vous êtes débutant ou que vous voulez essayer pour la première fois la via ferrata. Après une demi-heure de marche pour accéder à la via ferrata, Le parcours de la Dent du Chat est peu difficile et assez court. Avec son dénivelé de 45 mètres et ses différents obstacles il permet de passer en revue la via ferrata sur une distance relativement réduite. En bout de parcours, c’est le belvédère du Roc du Cornillon qui vous attend avec une vue imprenable sur le lac du Bourget et Aix-les-Bains. À 845 mètres de hauteur, c’est l’idéal pour se remettre de ses émotions et faire de belles photos avant de repartir. La Dent du Chat fait partie du paysage de la région avec son pic en forme de dent.

Dent du Chat

Via Ferrata de La Prise de la Bastille – La plus urbaine

Imaginez faire de la via ferrata aux portes de votre ville. Aujourd’hui c’est possible à Grenoble avec la via ferrata de la prise de la Bastille. La Bastille est un ancien fort militaire qui culmine à 476 mètres sur une colline surplombant Grenoble. Accessible via le fameux téléphérique, pourquoi ne pas y aller en faisant une via ferrata ? Le parcours créé en 1999 vous donnera son lot de sensations fortes avec notamment un pont suspendu dans vide et des ponts de singes. Une fois arrivé(e) aux fortifications de la bastille, vous aurez une vue imprenable de Grenoble, mais aussi des Alpes. Ce parcours est accessible dès 1,50 m et est composé en deux parties. La première relativement facile et la deuxième plus difficile, le tout dans une progression horizontale avec un dénivelé de 220 mètres. Si vous recherchez une via ferrata proche de la ville, alors c’est celle de la Prise de la Bastille qu’il vous faut.

Via Ferrata Prises de la Bastille

Vous l’aurez compris au fil de la lecture, la Via Ferrata, c’est une activité qui mérite d’être essayée si l’on a envie de se dépenser au milieu d’un cadre naturel splendide. La Via Ferrata est une activité idéale pour combiner sport et nature, alors n’hésitez pas et tentez l’aventure dès que les beaux jours seront là !

À voir aussi

Initiation au Golf : pourquoi se lancer ?

Valentin

5 activités originales à faire en couple pour la Saint-Valentin

Valentin

Comment bien choisir son saut en parachute ?

Bruno