Alpes Conduite sur glace Conseils Grenoble Isère Nice PACA Rhône-Alpes Savoie

Tout ce qu’il faut savoir sur la conduite sur glace

Pilotage sur glace

En cette fin d’année, le froid s’installe un peu partout en France. Et s’il est un peu tôt pour penser à nos futures vacances d’été, on peut en revanche commencer à réfléchir à celles d’hiver. Les plus chanceux d’entre-vous vont partir à la montagne faire du ski et profiter du vin chaud sur une terrasse au bord des pistes. Pour ceux qui veulent varier un peu les plaisirs, il y a beaucoup d’activités à pratiquer pour profiter des joies de la montagne autrement que sur les pistes et parmi celles-là notamment la conduite sur glace.

Où peut-on pratiquer la conduite sur glace ?

Comme son nom le laisse supposer, la conduite sur glace requiert une température très basse pour que la piste du circuit soit gelée. Vous pouvez donc principalement la pratiquer en montagne, où la période de grand froid est la plus longue. Les cours de pilotage ne s’effectuent pas sur une route de montagne comme certains pourraient l’imaginer, mais bien sur un circuit fermé. Cela permet de contrôler les risques et de faciliter l’apprentissage. L’activité est cependant conditionnée à la météo, car s’il fait trop chaud et que la glace fond, ne serait-ce qu’un petit peu, la conduite devient plus difficile. Renseignez-vous sur les prévisions météo au moment de réserver votre activité. En cas de grand froid et de chutes de neige, en revanche, l’activité n’est en général pas remise en cause.

Pilotage sur glace en Audi

Comment se passe un stage de conduite sur glace ?

Au préalable, pensez à vous équiper de vêtements chauds ! Vous êtes à la montagne en hiver, donc vous devez avoir une tenue adaptée à ces conditions rudes. Concernant les chaussures, le mieux est de venir avec quelque chose de confortable pour la conduite. Laissez-donc les Moon boots au chalet !

La session débute par une rencontre avec votre moniteur personnel. Vous aurez droit à un briefing complet sur le circuit et la voiture ainsi que sur les techniques de conduite propres au pilotage sur glace. Vous apprendrez notamment comment fonctionne l’adhérence de la voiture avec la piste, les pneumatiques de la voiture et le transfert de charge.

Une fois les explications passées et après une rapide démonstration de votre professeur, vous prendrez place derrière le volant et commencez votre apprentissage. La courbe d’apprentissage est propre à chaque individu en fonction de son niveau et de ses envies, mais au fil des tours, vous devriez vous sentir de plus en plus à l’aise. Votre moniteur vous expliquera comment avoir le freinage le plus optimal ainsi les techniques de base à maitriser comme le survirage et le sous-virage. Le plus dur, sur une telle surface, est de de garder en permanence le contrôle du véhicule et d’éviter la perte de contrôle du train avant ou arrière.

Comme vous vous en rendrez très vite compte, la conduite sur glace procure des sensations très différentes de la conduite classique. La gestion du dérapage, dans les virages en particulier, est une expérience unique qui se rapproche des sensations que procurent les sports de glisse.

La question du permis de conduire

C’est bien la particularité de la conduite sur glace, vous n’avez pas besoin d’avoir le permis B pour pouvoir essayer la conduite sur glace. En effet, les circuits sur lesquels vous allez conduire sont fermés et privés. Vous ne risquez pas de voir d’autres voitures. Cependant, il faut quand même savoir conduire et passer les vitesses car sinon, vous n’allez pas aller bien loin !

Si vous souhaitez avoir des explications un peu plus complètes de la part d’un professionnel du pilotage sur glace, je vous invite à regarder cette vidéo :

Après la lecture de ces quelques paragraphes, vous avez encore probablement quelques questions et c’est normal. Vous trouverez ci-dessous les questions qui nous sont posées le plus fréquemment, mais n’hésitez pas à nous contacter si la (les) vôtre(s) ne se trouve(nt) pas dans la liste…

Combien coûte un stage de conduite sur glace ?

Entre 50€ et 300€. Le prix de l’activité varie en fonction du type de véhicule utilisé et du temps passé au volant. Votre cours peut en effet durer entre 10 minutes et 2 heures 30.

Les moniteurs ont-ils des diplômes particuliers ?

Les moniteurs vous accompagnant sont en général toujours diplômés. Ils ont tous un BPJEPS Sport Automobile. Ce sont donc des encadrants professionnels et assermentés. Ce sont tous des passionnés qui vous feront rapidement progresser.

Sur quelles voitures peut-on pratiquer la conduite sur glace ?

Cela dépend de l’endroit où vous vous rendez pour votre cours, mais il y a beaucoup de possibilités. Vous pouvez décider de commencer avec un Buggy pour faciliter vos débuts. Mais les modèles les plus courants pour les stages de pilotage sur glace sont les Audi S1 et S3, les Nissan Micra et 350Z, ou les Subaru STI. Tous ces bolides sont bien équipés pour la conduite sur glace et ont suffisamment de puissance pour vous permettre de faire vrombir leur moteur.

Drift sur glace

Est-ce-que la conduite sur glace est réservée aux bons conducteurs ?

Absolument pas ! La conduite sur glace est accessible à tout le monde et le rôle de vos instructeurs est de vous faire progresser quel que soit votre niveau. D’ailleurs, l’expérience montre que ce ne sont pas forcément les conducteurs les plus aguerris qui se révèlent les plus rapides à intégrer les notions de base du pilotage sur glace…

Vous êtes maintenant des experts de la conduite sur glace (sur le papier tout du moins) et il ne reste plus qu’à partir en faire. Mais où exactement ? Il existe très peu de circuits équipés en France et nous vous avons sélectionnés trois supers circuits affronter les pistes gelées !

Tignes – Idéal pour débuter

800 mètres de piste. C’est ce qui vous attend au circuit glace de Tignes en Savoie. Vous aurez ici le plus de choix en matière de véhicules. Entre les Twingo, les Nissan et les Subaru, vous aurez l’embarras du choix pour faire vos premiers pas de pilote des neiges, y compris en jetant votre dévolu sur un Buggy ou un Quad ! C’est autant de manières différentes de vivre tous les virages sur circuit. Un grand bol de sensations qu’on ne regrette pas.

Pilotage sur glace à Tignes

Isola 2000 – Le plus haut

Parrainé par le pilote de Formule 1 Jean Alesi, le circuit de la Vacherie vous accueille pour votre stage de conduite sur glace à Isola 2000. Comme son nom l’indique, la station d’Isola se trouve à 2000 mètres d’altitude et bénéficie de nombreux avantages. Se trouvant à moins d’1h30 de la côte, elle bénéficie d’un micro-climat qui lui permet pourtant d’être enneigée une bonne partie de l’année. C’est donc l’endroit idéal pour aller conduire sur la glace ! Vous pourrez conduire une Nissan comme les professionnels.

L’Alpe d’Huez – Le plus technique

Enfin, direction l’Isère pour grimper à l’Alpe d’Huez pour conduire sur la glace. Là-bas, vous ne verrez pas des grimpeurs se battant pour le maillot jaune, mais bien des bolides fonçant sur la piste et dérapant sur dans les virages serrés. C’est sur le fameux circuit du Trophée Andros de l’Alpe d’Huez que vous prendrez place dans un buggy ou une Audi pour essayer de contrôler les quatre roues motrices. C’est un circuit technique qui vous attend. Autour de vous, un cadre magnifique dans le grand domaine de l’Alpe d’Huez. Entouré de montagnes et de la neige à perte de vue. C’est le coup de cœur Cap Adrénaline !

Circuit de l'Alpe d'Huez

Pilotage sur glace à l'Alpe d'Huez

Comment choisir ?

Je vous ai présenté les circuits que nous avons sélectionné chez Cap Adrénaline mais comme ils sont relativement proches les uns des autres, vous pouvez encore hésiter entre ces 3 solutions, je vais donc essayer de vous faciliter la tâche.

Si vous êtes déjà un bon pilote et que vous cherchez un parcours exigeant je vous conseille d’aller à l’Alpe d’Huez. C’est le plus technique des trois et vous aurez un bon nombre de virages pour vous mesurer au circuit. Et en terme de véhicule, je vous conseille de rouler avec une Audi afin de maximiser vos sensations.

Les plus débutants devraient plutôt se diriger vers Tignes. En effet, son beau circuit est très long et vous permet d’aborder tous les aspects d’un circuit de conduite sur glace sans pour autant proposer de difficultés insurmontables. De plus, le très large choix de véhicules vous permettra de vous tester sur divers bolides, dont notamment les buggys. Plus maniable qu’une voiture, le buggy est idéal pour un premier tour du circuit et pour se faire une idée des sensations que procure le pilotage sur glace.

Enfin, en ce qui concerne la durée idéale de votre session, elle dépend de votre niveau et de votre envie. Un cours de 10 minutes peut vous laisser sur votre faim si vous êtes un conducteur aguerri et passionné mais également si vous conduisez peu car le maniement de la conduite sur glace nécessite un minimum de pratique. Je vous donc conseille de commencer plutôt avec une session de 20 ou 30 minutes si vous pouvez vous le permettre car cela vous laisse le temps de vous familiariser avec les spécificités de la conduite sur glace et avec le circuit, sans être trop éprouvés.

Accessible à presque tout le monde, le pilotage sur glace vous permet de découvrir des sensations inédites à bord de bolides taillés pour cette activité. Cette année, c’est l’activité à tester quand vous serez à la montagne durant l’hiver.

Commentaires

À voir aussi

Comment se déroule un saut en parachute ?

Valentin

Comment bien choisir son saut en parachute ?

Bruno

Les 6 plus beaux lieux pour faire de la montgolfière en France

Valentin