Conseils Parapente

Comment se déroule un vol en parapente ?

Parapente biplace

Activité dérivée du parachutisme, le parapente se distingue de ce dernier par le décollage, qui ne nécessite pas de faire appel à un avion. Très contemplatif et accessible au plus grand nombre, on va vous en dire plus sur comment se déroule un vol en parapente.

L’équipement

Un parapente est composé d’une aile ou voile, à laquelle est accrochée un harnais ou sellette. Le pilote dispose de deux poignées pour piloter l’aile, ainsi que d’un dispositif d’accélération utilisable aux pieds ou à la main.

Sellette du parapente

Dans le cas de baptêmes ou de vols d’initiation, le matériel de base vous sera fourni par l’école, y compris le casque et la radio. Niveau vêtements, il vous est conseillé de prendre des vêtements longs et chauds et des chaussures montantes ainsi qu’une protection solaire et des lunettes de soleil.

Le déroulement du vol en parapente

Le décollage s’effectue la plupart du temps sur un terrain légèrement en pente. Le pilote positionne sa voile déployée à terre face à la pente puis s’installe dans la sellette. Il procède alors à une liste de vérifications standard avant de gonfler son aile. Le décollage peut se faire soit en courant dans la pente, soit sans bouger en faisant lentement monter son aile au vent.

Vol en parapente à la montagne

Le vol en lui-même peut durer de 10 à 30 min dans sa version loisirs mais les parapentistes professionnels peuvent réaliser des vols de plusieurs heures. À la différence du saut en parachute en effet, le parapente est conçu pour réaliser de longs vols en profitant des courants ascendants qui permettent de reprendre de l’altitude et de monter plus haut que son point de départ. Il permet en tout cas de profiter très largement du paysage et d’allier l’ivresse du vol avec le plaisir de la découverte.

Arrivé à quelques mètres du sol, le pilote manœuvre son aile pour se positionner face au vent et tire doucement sur les freins pour amener lentement la voile à l’immobilité et permettre un atterrissage en douceur. Puis il amène l’aile à terre.

Baptême ou initiation ?

Si vous n’avez jamais pratiqué la discipline, deux formules sont proposées pour une première approche : le baptême ou l’initiation. Le baptême consiste en un ou plusieurs vols en parapente biplace avec un moniteur qui vous montrera les rudiments du pilotage.

L’initiation en revanche dure plusieurs jours et doit vous permettre de commencer à maitriser seul l’aile. Encadré par un moniteur professionnel, vous apprendrez à manier la voile et vous effectuerez vos premiers vols seuls (mais relié par radio avec votre moniteur) sur une pente école. Après quelques décollages, vous serez fin prêt pour le grand frisson.

Survol en parapente

Vos questions, nos réponses

Faut-il être un sportif pour pratiquer cette activité ?

Pas besoin d’être un grand sportif pour effectuer un vol en parapente. Vous devez juste pouvoir accompagner le moniteur en petite foulée lors du décollage et de l’atterrissage.

Y a-t-il une limite de taille et de poids ?

La limite de poids pour le vol en parapente est généralement de 90kg et 1m90.

Comment sont gérées les annulations météos ?

Les centes de parapente ont l’habitude de gérer ces contraintes, elles font partie de leur métier. Si ce dernier vous informe d’une annulation météo, vous n’aurez qu’à convenir d’un nouveau rendez-vous avec lui.

Les lieux les plus réputés pour la pratique du parapente sont la région d’Annecy, la Dune du Pyla ou les volcans d’Auvergne, mais il y a beaucoup d’autres endroits en France où s’essayer à cette activité fascinante. Alors faites votre choix et lancez-vous !

À voir aussi

Tout ce qu’il faut savoir sur le Parapente

Bruno

Comment se déroule un saut en parachute ?

Valentin

Comment se déroule une initiation au tir ?

Bruno