Alpes Calvados Cévennes Lozère Midi-Pyrénées Non classé Normandie PACA Rhône-Alpes Savoie Tops/classements Vaucluse Via Ferrata

Top 4 des Vias Ferratas de France

via ferrata 1

L’été est là depuis plusieurs semaines et vous souhaitez trouver une activité insolite à faire entre ami(e)s ou en famille ? La via ferrata est ce qu’il vous faut. Elle combine l’escalade, la randonnée mais aussi une vue imprenable et magique.

Ce sport consiste à suivre un itinéraire balisé en montagne, sur un mont ou un col à l’aide de prises métalliques pour y placer vos mains et vos pieds. Vous enchaînerez escalade de paroi rocheuse, marche en pente, descente d’échelle et traversée de ponts.

La via ferrata s’effectue avec du matériel simple : un casque, un baudrier, une longue, des gants (pour l’adhérence et limiter les blessures), une poulie (pour les tyroliennes), un sac à dos pour transporter votre bouteille d’eau, en-cas, trousse de pharmacie, vêtements de rechange et des chaussures adaptés. Tout ce matériel peut généralement être loué au début des vias ferratas.

Si ces quelques lignes ne vous ont pas essoufflées, lancez-vous dans la lecture de notre article !

Petite histoire de la via ferrata

Originaire d’Autriche, la première via ferrata remonte en 1843 et a été créée par un certain Friedrich Simony dans le Hoher Dachstein. À partir de là, l’Allemagne et l’Autriche sont les premiers à développer d’autres chemins dans les montagnes pour y faciliter l’accès. Ils sont suivis par l’Italie en 1903 avec une via ferrata dans la montagne Marmolada. Elles ont aussi été d’une grande aide durant la Première Guerre Mondiale, les italiens et les autrichiens construisirent de nombreux chemins dans les Dolomites pour observer l’avancée des troupes ennemis ou pour transporter du matériel par exemple.

Seuls l’Autriche et l’Allemagne n’emploient pas le mot « via ferrata » mais « klettersteige ».
En France, c’est Lionel Condemine qui a construit la toute première en 1988 dans le massif des Écrins. Afin d’attirer une nouvelle clientèle, les stations de sports d’hiver se sont alors tournées vers cette activité.

Pour vous aider à choisir au mieux votre via ferrata, voici les niveaux de difficulté qui sont utilisés :
• F : facile
• PD : peu difficile
• AD : assez difficile
• D : difficile
• TD : très difficile
• ED : extrêmement difficile

Et pour vous aider à franchir définitivement le pas, Cap Adrénaline a choisi 4 vias ferratas qui raviront autant les débutants que les grimpeurs confirmés !

Quelques définitions des termes employés :
– Pont népalais : ce type de ponts est composé d’un câble pour poser vos pieds et deux autres à hauteur d’homme (un à gauche et un à droite) pour vos mains
– Pont de singe : ce type de ponts ne comprend généralement qu’un câble pour les pieds et un pour vos mains. Celui-ci vous force donc à avancer en crabe.

via ferrata 2

La Cambronnerie : seule dans le nord

Dans le nord, vous n’en trouverez qu’une. Elle se situe à Clécy dans le Calvados. Elle vous propose un parcours long de 250 mètres coté AD et adapté aux familles (enfants 1m40). Cela représente environ 1 heure de sensations fortes à 50 mètres de hauteur maximum. Une magnifique vue de l’Orne vous attend avec, si vous avez de la chance, des canoés qui parcourent la rivière.

Vous la commencerez par escalader une façade en utilisant les prises accrochées dans la roche. Vous arriverez ensuite sur une petite plateforme pour traverser une poutre de 5 mètres. Vous enchaînerez sur une passerelle de rondins qui vous emmènera vers une passerelle de 15-20 mètres environ puis sur un pont de singe. Après avoir traversé une seconde poutre, une dernière passerelle de 50 mètres vous laissera près du chemin du retour. Comptez 15 minutes de marche à travers le sentier de la Croix de la Faverie pour revenir à votre point de départ.

via ferrata 3

La Chapelle-du-Mont-du-Chat : une vue dégagée

Si vous vous trouvez dans l’est, il y a plusieurs itinéraires de via ferrata équipés. Celui que j’ai choisi se trouve près d’Aix-les-Bains et de Chambéry. Située à la Chapelle-du-Mont-du-Chat, cette via ferrata propose de grimper sur le Mont du Chat jusqu’à son sommet, le Roc du Cornillon situé à 850 mètres d’altitude. Elle est moins physique mais plus vertigineuse que la précédente et son panorama ne vous laissera pas de marbre ! Arrivé au sommet, vous bénéficierez d’une vue exceptionnelle sur le lac du Bourget entouré par plusieurs massifs ou montagnes. Le matin, une légère brume couvre le lac et les montagnes, donnant au lieu une atmosphère mystérieuse.

Il faut compter 30 min de marche d’approche environ pour vous rendre sur le lieu d’activité.
Une fois sur place, 2 parcours différents sont à votre disposition. Vous pouvez les enchaîner ou choisir de n’en faire qu’un sur les deux.

– La via du rocher du Cornillon est la plus facile et la plus adaptée aux enfants. Notée PD, elle se termine en 45 minutes. Après avoir passé une vire rocheuse qui est une étroite plateforme, vous arriverez sur une poutre de 5 mètres de long. Vous n’êtes pas claustrophobe ? Alors descendez l’échelle pour arriver à une grotte. Traversez-là et puis grimpez la paroi pour ressortir. Hissez-vous à l’aide des quelques poutres et parois métalliques puis pour finir : 50 mètres d’escalade et la magnifique vue depuis le belvédère.
Vous n’êtes pas fatigué ? Alors c’est parti pour le second parcours !

– Nommé Primevère à Oreille d’Ours, celui-ci est un peu plus difficile. Accessible aux adultes et aux enfants un peu plus âgés, elle est cotée AD. A noter pour les personnes sujettes au vertige que ce parcours expose particulièrement au vide. Au départ d’une plateforme dans la forêt, vous devrez gravir la paroi rocheuse à l’aide des planches installées pour arriver à un belvédère. Profitez de ce moment de répit pour souffler et admirer la vue sur le lac du Bourget et les villages alentours. La dernière partie est devant vous !

Une échelle inversée pointera alors le bout de son nez, empruntez ensuite le tunnel qui se présente devant vous. Arrivé sur une plateforme étroite, une petite escalade vous emmènera à la fin du parcours. Vous êtes enfin au sommet, l’immensité du paysage est à couper le souffle. Profitez de la vue, vous l’avez bien mérité !

via ferrata 4

Le Rocher de Saint-Julien : du débutant au confirmé

Cette magnifique via ferrata se trouve dans le sud à Buis-les-Baronnies près d’Avignon et de Carpentras. Depuis le ravin de Rieuchaud, une marche d’approche de 10 à 30 minutes vous emmènera au début du parcours choisi. Vous aurez le choix entre 4 parcours :
via ferrata 5

– Le plus facile, « La Pitchouno » est catégorisé en PD pour une longueur de 170 mètres. Vous en viendrez à bout en 1 heure pour les débutants. Elle se compose de 2 passerelles, 1 filet à grimper, 1 pont népalais, 1 poutre et pour finir 1 pont de singe. Pour revenir au début, vous aurez une descente de 5 minutes. Trop facile ?

– Ça se complique un peu avec le parcours « La Testouriasso » car il est cotée D pour 460 mètres de longueur. 1h30 à 2 heures vous seront nécessaires pour le terminer. Vous enchaînerez 2 ponts népalais, 1 poutre en paroi, 1 poutre simple et 1 pont de singe. 20 à 30 minutes de descente vous ramèneront à 15 minutes du ravin.

– Si vous êtes prêt à corser encore un peu les choses, le parcours « La Thiousso » est fait pour vous ! Notée D à TD et long de 640 mètres, il vous propose de vous grimper pendant 3 heures en empruntant 2 ponts népalais et 2 ponts de singes, 1 passerelle et 6 poutres.
Vous voulez du plus coriace ? Descendez pendant 25 minutes et enchaînez sur le dernier parcours.

– Et là, fini de rire, «La Rompo Quieu » est coté intégralement TD. Son parcours est plus court que le précédent avec ses 440 mètres de longueur pour environ 1h30 de marche et de grimpe. Vous alternerez entre 3 ponts de singe et 1 népalais, une tyrolienne (si vous le voulez), 1 poutre et plusieurs passerelles dont une de 25m. Comme pour le parcours précédent, 25 minutes vous ramèneront au début du parcours.

via ferrata 6

La via ferrata du Rochefort : entre vertige et difficulté

Située dans le parc national des Cévennes dans la ville de Florac, cette via ferrata est classée entre AD à ED du fait du vide et des passages ardus par endroit. C’est une via ferrata très complète proposant de nombreux obstacles différents qui se finit en 4 heures environ.
L’accès se fait par le col de Pierre Plate par des sentiers cabossés (environ 30 minutes de marche d’approche). Durant cette promenade, vous pouvez déjà admirer la vue exceptionnelle qui donne sur l’immense plateau calcaire de la Causse Méjan mais aussi sur le mont Lorèze culminant à 1700 mètres d’altitude.

via ferrata 7
Merci au site Ludo Sport Aventure pour les photos

Après avoir traversé le canyon et, au passage, admirez la vue sur la vallée de Florac pleine de vie. Quelques ponts de singe et passerelles plutôt impressionnants plus tard au-dessus du vide, le chemin présente alors 2 bifurcations : une menant sur un parcours plus simple et un autre où vous escaladerez un pilier rocheux. La première offrira plusieurs passerelles et pont de singes pour ensuite retrouver la roche et atteindre la grande passerelle. Le chemin plus difficile vous laissera grimper une falaise puis redescendre de l’autre côté et vous retrouver au même endroit que le parcours facile.

Deux autres parcours font leur apparition : un qui vous demandera de traverser des passerelles et autres ponts de singe ou népalais toujours dans le vide et l’autre vous proposera une escalade de 80 mètres sur le Ron de Picar pour se rejoindre devant la tyrolienne de 50 mètres ! Profitez de l’espace et de la vue pour grignoter un petit bout et enchaînez avec celle-ci.

La tyrolienne vous emmènera sur le pilier du Rochefort où vous pourrez terminer la via ferrata en empruntant un chemin moins sportif et aérien ou un passage plus difficile qui vous demandera de l’énergie et de ne pas avoir du tout peur du vide.

via ferrata 8
Merci au site Ludo Sport Aventure pour les photos

Si vous avez encore de l’énergie à revendre, 3 derniers parcours empruntant soit un devers (pente qui penche généralement pas mal) côté ED, un autre devers mais légèrement moins difficile en TD et pour les plus fatigués, un canyon côté AD. Dans tous les cas, ces 3 parcours offrent une belle façon de terminer cette via ferrata vertigineuse et somptueuse.

Alors, pas trop le vertige ? Si cet article vous a plu, Cap Adrénaline a forcément un parcours près de chez vous qui vous conviendra ! Alors n’hésitez plus et venez réserver votre via ferrata !
Si vous voulez en savoir plus sur la façon dont se déroule un parcours de via ferrata, cet article ici répondra à toutes vos petites questions.

À voir aussi

Découverte d’un Escape Game à Bourg-en-Bresse

Valentin

Top 10 des activités à faire à Paris

Bruno

Top 7 des activités à offrir pour la fête des pères

Valentin